Moto

Les étapes du permis moto 🏍

Hello,

Je vous retrouve pour ce nouvel article sur les étapes du permis moto. L’idée étant de vous décrire les cours, examens et de vous donner quelques conseils.

Je vous invite à voir mon premier article sur : une fille et le permis moto pour te mettre déjà dans l’ambiance 🥰.

Avant toute chose : l’équipement.

Ne t’avise pas de te rendre à ta première leçon sans être au minimum équipé(e) : un blouson avec protection, un casque et des gants homologués (Obligatoires… Après tu peux être à poil pour tout le reste, la loi est tellement bien faite 😣…) et une paire de chaussures montantes. Maintenant, tu es prêt(e).

Le déroulé des cours

Chaque moto-école a sa méthodologie. Pour ma part, les cours commençaient par : 30 minutes de circulation pour aller jusqu’au plateau (à côté de Orly), 2 heures de plateau et 30 minutes de circulation pour rentrer.

Je vous rassure, pour le premier cours, j’étais sur la moto à l’arrière avec le moniteur. On ne te lâche pas dans la nature comme ça 😉.

—-> Arrivés sur le plateau :

1er exercice : les vérifications

=> il s’agit des 12 vérifications visuelles et mécaniques à connaître par cœur. Vous serez interrogé(e)s sur 2 ou 3 vérifications pendant l’examen du plateau.

2ème exercice : la poussette

=> épreuve sans l’aide du moteur. Il s’agit de déplacer la moto sur un petit parcours pour prouver que vous êtes capable de la manier au quotidien pour la sortir du garage par exemple ou encore comme moi : la sortir de la cour de mon immeuble et passer un trottoir pour sortir. Le meilleur étant pour la garer, je dois faire un demi tour et la reculer en angle droit ahah 😈

3ème exercice : les parcours lent et rapide

=> Le lent, en parti chronométré (il faut être le plus leeeeeeeent possible…), des plots, un demi tour et un passager. C’est ce qui vous attend. C’est pour moi, le parcours le plus technique qui demande une maîtrise parfaite de la machine et un regard de lynx (et oui, la moto va tellement lentement que si tu regardes pas au bon endroit… tu tombes !).

=> Le rapide 1 c’est le freinage d’urgence, accélération et passage de vitesse, demi tour et arrêt d’urgence sans franchissement de ligne.

=> Le rapide 2, c’est l’évitement, accélération et passage de vitesse en slalom, demi tour et évitement (pousser la moto d’un côté ou d’au autre pour éviter un obstacle + arrêt de précision).


Le passage du plateau

Après des heures et des heures de cours, vient enfin THE moment : l’examen plateau. Alors certaines pesonnes diront que c’est une formalité… Et les autres un vrai cauchemar.

1) Description des épreuves :

– Appel auprès de l’examinateur et présentation des documents d’identité + vérification de l’équipement (casque, gants et chaussures)

– Ordre de passage donné lors de l’appel puis vérifications, poussette, lent, rapide 1, rapide 2 et interrogations sur les fiches pratiques.

À noter que si vous échouez à une étape, tout s’arrête après. Vous ne pouvez pas être recalés aux vérifications et à la poussette, il s’agit de gagner des points facilement :)! Pour valider le plateau il faut au minimum 2A et 3B. Un C est éliminatoire. Vous avez 2 essais pour le parcours lent et les deux rapides.

Pour les fiches pratiques, ces fameuses 12 fiches à apprendre par cœur. Vous tomberez sur une seule, tirée au hasard et vous devrez restituer tout ce que vous savez (c’est aussi un point facile si vous êtes sérieux dans l’apprentissage tout en sachant que cela vous est propre car vous ne les révisez pas pendant les cours !).

2) Mon expérience :

Novembre 2016 : Premier examen plateau, j’étais tellement stressée (en comptant le facteur professionnel où je vivais une période pas facile), je me suis accrochée mais les deux passages au lent ont été catastrophiques et l’épreuve s’est arrêtée NET.

Décembre 2016 : Deuxième examen plateau, moins de stress (on connaît le déroulé) mais le deuxième passage au lent était trop juste.

Février 2017 : Nouvelle année, troisieme examen plateau et là, la délivrance tout simplement. Il ne faut jamais rien lâcher, les efforts payent un jour ou l’autre.

3) Mes conseils :

Si vous êtes d’un naturel stressé, il va falloir prendre sur vous car vous passez devant tout votre groupe + les yeux de l’examinateur, ça peut intimider. Essayez d’oublier ça et pensez surtout à vous amuser !

Pour les vérifications et la poussette, c’est une des notes les plus faciles à obtenir alors mettez toutes les chances de votre côté et apprenez par cœur vos 12 vérifications. Ce sera un A gratuit 😉. Idem pour les fiches pratiques ! 

Pour le lent, un seul mot : LE REGARD. C’est la clé du succès, croyez moi ! 💫

Si vous réussissez le lent, vous serez super contents mais pour autant, ne relâchez rien et restez focus (beaucoup de personnes relâchent leur attention et se loupent sur la suite). 

Pour les parcours rapides, regardez loin pour réussir votre demi-tour, pour le reste ça coule de source.

Si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager en commentaires ⬇️

Le passage de la circulation

Dernière étape avant le précieux sésame, pour les personnes ayant déjà le permis B, c’sest quasiment une formalité, il faut juste gommer les mauvaises habitudes que l’on a pu prendre et bien accentuer vos contrôles (mouvement du casque). Vous serez guidés via un talkie-walkie avec oreillette.

Pour les novices de la route, observez bien votre environnement, faites attention aux pièges (lecture des panneaux, priorités à droite…).

Ne faites pas nuit blanche la veille, dormez bien et mangez léger pour avoir toutes les chances de votre côté ✌🏻.

Le rêve est à portée de guidon 💫

Belle soirée,

Stéphanie ♡


Photo prise avec l’iPhone 6s Plus et retouchée via Photoshop

Moto-école Edukar, rue de Rennes, Paris


#troisiemearticle #moto #permis #moto-école #examen #plateau #circulation #stress #girlpower #blog #nouvellevie #glitter #glitteronly #avis #partage #paris #motarde #parisienne #lifestyle #inspiration #sunday #photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *